Peacoq 14

 

L'aventure a commencée en août 2018. Patrick Billot me contact pour dessiner un dériveur nouvelle génération. Le projet est supporté par Nathanaël Mallard, le patron du chantier Ultramarine à Pondichéry.

On établit un cahier des charges ensemble avec l'aide de Benoit Marie, champion de france de Moth foiler, parain du projet.

 

Qui dit dériveur moderne, dit foil !!

 

Afin de s'intégrer au mieux à une clientèle école de voile, nous devons proposer un dériveur permettant une progression graduelle de la pratique de la voile. L'objectif du bateau est de proposer une progression de la découverte des premiers plannings, jusqu'à la maîtrise du vol à la voile. 

 

 

Le choix du concept

Nous avons donc regardé un peu dans toutes les directions en terme de géométrie de foils, toutes les lettres de l'alphabet y sont passé, C,J,L,O,V,U,T...

C'est finalement un concept de foil que l'on retrouve maintenant sur les imocas du Vendée globe, qui nous a semblé le plus propice à l'apprentissage du vol. Autour de ce concept il a fallu dessiné une carène adaptée aux écoles de voile, à la fois pour de la pratique de débutant sans foil, et à la pratique avec foil. Pour cela nous nous sommes dirigé vers une solution de carène planante, permettant de bonne sensation en configuration non volant. Couplé à une étrave très volumineuse permettant des atterrissages en toute sécurité. C'est en créant une "carène tunnel" novatrice, que nous avons pu dessiner un bateau à la fois performant avec et sans foil. 

Cinématique des foils

La gestion des foils nous a demandé beaucoup de réflexions. C'est une solution inédite (brevet en cours) avec un rail le long du mat, qui est maintenant la clé du bateau. en position relevés, les foils principaux ne sortent plus de la coque et n'influences donc plus le comportement du bateau. En position relever le bateau redeviens donc un bateau traditionnel, le foil n'est ni gênant pour le comportement du bateau, ni un danger en cas d'enfournement . Nous pouvons ainsi proposer 3 modes de navigations:

 

Les foils rétractés:

- Bateau destiné à l'apprentissage du planning. Vous découvrirez de nouvelles sensations de vitesse et de glisse avec vos premiers planning en Peacoq.

- Si l'on ne se sent pas encore alaise avec les foils, pas de problème, on les remontes et on retrouve un bateau classique en toute sécurité. 

 

 

2 Foils sortie

- Le bateau sort immédiatement de l'eau, une seule chose à faire, faire confiance au bateau, aller tout droit, profiter...

- Les plus aguerris pourrons tenter des manœuvres. Qui passera le premier foiling jibe en Peacoq? (on est pas loin, mais on y est pas, photo ci-dessous)

 

Foil sous le vent sortie

- Pour les mordues de vitesse, c'est la configuration idéale, on peut sortir dans 20knts de vent mer plate pour battre son records de vitesse à la voile: record actuel: 22.7knts

 

 

La bonne surprise: un bateau pour toute la famille

Le bateau a été dessiné pour naviguer à 2 personnes. Cependant nous avons été extrêmement bien surpris par le comportement du bateau en solitaire. Le peacoq initialement destiné aux écoles de voiles s'avère finalement aussi bien adapté pour les particuliers. 

Son cockpit large et confortable est particulièrement adapté aux couples avec un enfant. N'hésitez pas à naviguer tranquillement, foil remonté à 3 à bords. Si les conditions le permettent, n'hésitez plus une seconde, faite décoller la bête!

Si vous vous retrouvez seul, pas de soucis, le Peacoq n'est équipé que de deux voiles, il est simple et intuitif, même en solitaire.

Retrouvez toutes les vidéos du bateau: https://raphael-censier.jimdo.com/m%C3%A9dia/peacoq-14/

 

Pour plus d'informations n'hésitez pas à me contacter via le formulaire de contact !

 

0 commentaires

Archi-Delion

Depuis Janvier 2017, je collabore régulièrement avec L'agence d'architecture naval Archi-Delion. J'ai découvert une superbe équipe très complémentaire avec une ambiance de travail au top. Mon travail consiste à donner un coup de main pour le développement de la gamme de bateau de plongé Némo.

J'ai dans un premier temps modélisé un Némo8.80 afin de bien comprendre le design process de l'entreprise. Ce projet m'a permis de développer mes compétences sur le logiciel de dessin Rhinocéros, mais aussi de comprendre les spécificitées des bateaux en aluminium. Je suis donc parti d'une esquisse établi entre Pierre Delion et le client, pour en développer la maquette 3D. Une fois la maquette 3D réalisée, nous pouvons produire les fichiers de découpes numériques qui iront directement chez l'usineur. Il faut ainsi exporter toutes les pièces à découper écrire la nomenclature ainsi que le devis des masses du bateau. Pour finir, nous dessinons les plans destiné au chantier. 

 

L'étape de production des fichiers de découpes consistent à prendre les pièces une par une du bateau, les répertorier dans la nomenclature, les mettre en plans, puis les exporter. Cette étape est longue, répétitive et nécessite beaucoup de concentration. Une erreur coûte cher puisqu'il faut redécouper une pièce avec toutes les conséquences que cela implique sur les taux de chutes et les délais. 

Grasshopper est un outil gratuit permettant d'automatiser des fonctions Rhino. J'ai ainsi pris l'initiative d'orienter ma mission pour intégrer Grasshopper dans le design process. 

Le premier module développé pour la production des fichiers de découpe a permis d'augmenter nettement la productivité ainsi que de supprimer les erreurs humaines. Les étapes les plus rébarbatives ont été automatisées, ce qui permet aux collaborateurs de se concentrer sur les étapes intéressantes nécessitant réflexion et contact avec les clients et fournisseurs. 

Un second module Grasshopper a été développé permettant d'obtenir le centre de gravité du bateau au cours de la création de la maquette 3D. Cet outil permet d'anticiper la position des différents équipements (bancs, console...).

Collaborer avec l'agence d'architecture me permet de gagner en expérience sur les aspects de production et d'architecture navale. L'apprentissage de l'outil Grasshopper a été très riche puisqu'elle m'a permis de modifier un design process existant pour en améliorer la fiabilité et le temps d'exécution. Par la suite il a fallu transmettre aux collaborateurs le nouveau design process et l'utilisation de Grasshopper. L'agence est maintenant autonome pour développer de nouveaux modules. 

 

A la suite de ma mission de 3 mois, nous continuons de collaborer régulièrement. J'en apprend tous les jours notamment sur la gestion des fournisseurs et des clients. Un grand merci à Pierre qui m'a fait confiance pour s'écarter de la mission initiale. 

 

Voici quelques projets sur lesquels j'ai collaboré.


0 commentaires